Forum médiéval fantaisie : plus de 10 races jouables, 4 nations en compétition, des clans et des guildes pour pimenter le tout.
 

Partagez | 
 

 Akora (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Race : haut dragon Âge : 3207

Nation : Archipels d'Elzéar
Clan/Grande Famille : Aucun
Rang : Proche de la bourgeoisie
Titre : Aucun
Métier : Grand Maître à l'Academie Klagan
Organisation Militaire : Klagans
Localisation : Chez moi

Messages : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t326-carnet-de-la-sublime-akora#1282
Akora (Terminée)
posté le Mar 27 Déc - 17:13


Dernière édition par Akora le Mar 3 Jan - 21:04, édité 14 fois


   
Akora
   


   
Surnoms : Reine Mystére.
   Âge : 3207 ans
   Race : Haut Dragon
   Sexe : Féminin
   Nation/Errant : Les archipèles d'Elzéar
   Clan/Grande Famille : Je suis mon propre clan, ainsi que ma propre famille.
   Rang/Classe sociale : Entre la bourgeoisie et la haute bourgeoisie.
   Titre : Aucun d'officiel pour la Nation.
   Métier : Grand Maître à l'Academie Klagan
   Guilde : Aucune
   Artiste avatar : ART(C)SAKIMICHAN
   
   


   
Physique

   Elfique : Akora est une très belle femme pour son âge. Grande, fine, elle dégage une aura qui la rend à la fois séduisante et effrayante. On se sent attiré par elle, mais en même temps, on la craint sans vraiment savoir pourquoi. C’est ce qui la rend si fascinante et sa mentalité y joue beaucoup. Elle a des yeux gris comme un ciel d’Orage. Aussi beau que les éclairs, aussi effrayant que le tonnerre. Sa peau est délicate ainsi que parfumée. Elle a de longs cheveux bruns qu’elle attache en une longue tresse qui lui glisse sur le côté, la rendant bien plus attrayante. Elle a de fines lèvres roses qui lui donnent un aspect délicat et juteux. Son corps est bien développé, donnant un aspect presque divin. Le scellé qui lui fit graver pour affaiblir ses pouvoirs se trouve sur son épaule gauche. Il ressemble à deux cercles avec des motifs variés se croisant. Elle ne le cache pas, l’utilisant plus comme quelque chose d’esthétique. Niveau vestimentaire, elle ne se prive pas trop. Elle porte souvent une longue robe marronne, dévoilant ses bras et sa gorge. Ainsi qu’une fente où l’on peut voir ses jambes quand elle marche ou s’assoie. La robe va jusqu’au sol, laissant une toute petite traine. Elle porte aussi de longues manches marronnes comme la robe, partant du poignet et allant jusqu’en dessous de l’épaule. Elle est chaussée de bottes en cuir. Niveau bijou, elle porte un collier avec une grosse pierre brillante de couleur rouge, des petits anneaux d’or, ressemblant à des croissants de lune reliés par une chaîne sur les cheveux, et des griffes d’or. Elle porte une griffe d’or sur chacun de ses doigts, servant à la fois d’ornement et d’arme au corps-à-corps. Ceci est ce qui la rend bien plus intrigante.

Dragon : Sous sa forme draconique, Akora mesure près de 35 mètres de haut et 90 mètres de long. Ses écailles sont dorées variant sur trois teintes. La plus foncée du sommet du crâne jusqu’au bout de sa queue, or sur le coup, la tête, les pattes et les côtés du ventre, et clair au niveau de la gorge et du ventre. Sa tête est surmontée de cornes. Deux grandes au-dessus du crâne et plusieurs autres paires, faisant le tour, devenant de plus en plus petites jusqu’à la mâchoire. Elle possédé une longue crête lui courant tout le long du coup, s’arrêtant à de la fourrure qui recouvre le dos. Il y a un os au bout de la queue d’Akora, faisant office d’arme, car il est pointu et prend les allures d’une lance. Akora n’est pas du genre guerrier, mais elle sait se battre. Elle possède deux grandes ailes qui brillent au sol. Quadrupède, elle peut se tenir sur ses deux pattes arrières. Celles de devant sont pourvues de ses cinq doigts bien écartés et aux griffes recourbées pouvant ainsi agripper quelque chose ou quelqu’un, pouvant bien se planter dans la chaire et arracher une bonne partie.

Intermédiaire : Il existe une transformation intermédiaire. Sous sa forme Elfique, Akora peut changer certaines parties de son corps en celle de dragon. Elle peut recouvrir une partie ou entièrement sa peau d’écaille, faire sortir ses griffes et ses crocs. Ou faire apparaître ses cornes. Sinon, plus rarement, elle fait sortir ses ailes, ce qui impressionne beaucoup. Ces transformations se font normalement selon son vouloir, mais se manifestent surtout lorsqu’elle est victime d’une forte émotion. Et si jamais, elle dépasse deux changements, elle se transforme automatiquement en dragon.

   
Caractère

   Comment qualifier Akora ? On peut dire qu’elle est mystérieuse. Il est difficile de savoir ce qu’elle pense, ou bien ce qu’elle veut vraiment. Elle affiche souvent ce petit sourire déconcertant qui ne perturbent pas mal de monde, leur faisant douter de ses intentions. Sera-t-elle une aide ? Ou nous fera-t-elle défaut ? Beaucoup voient les choses comme une dualité permanente et les gens, sont soit du côté du bien, soit du mal. Des causes opposées qui s’affrontent. Mais cette philosophie ne s’applique pas à Akora. On ne dira même pas qu’elle est neutre, car la dragonne d’or agit toujours selon son intérêt. Si elle y gagne quelque chose, ou si cela suit ses principes, elle agira. Elle ne participe que très peu aux différents conflits régissant ce monde, les voyants comme des futilités, des crises d’enfants et n’agira que si cela vaut le coup pour elle, ou dans de plus rares occasions, amusantes. Elle peut-être aussi d’humeur changeante, la rendant imprévisible, disant oui pour une chose hier et non pour une chose identique aujourd’hui. Cela est dû par son esprit d’analyse, une évaluation des risques et parfois, par sentiments.

Elle affiche souvent un air ravi, se montrant calme et souriante ce qui peut faire peur. Elle parle de façon chaleureuse et parfois envoutante, ce qu’elle fait pour obtenir ce qu’elle veut et quand elle doit se montrer diplomate. Elle recourt donc souvent à la manipulation pour cela, jouant sur les mots aussi. Mais il peut lui arriver de se mettre en colère. Là, c’est quand elle voit qu’elle n’a pas d’autres solutions. Après avoir parlé calmement, usant de charme et de diplomatie, elle peut devenir folle furieuse et en cas extrême, se transformer pour en finir au plus vite. Une solution radicale.

Elle suit par contre un code qui lui est propre. Des princes si l’ont préféré. Et qu’elle s’est promis de respecter, reflétant son honneur. Par exemple, le meurtre la répugne. La mort à toujours était quelque chose qui la désolait. Donc, elle ne prévoira jamais de tuer qui que ce soit, seulement qu’en cas extrême, ce qu’elle ne désire en arriver. Le mensonge est une chose sale pour elle, car une fois utilisé, il nuit à la confiance. C’est pour cela qu’elle joue sur les mots parfois. Enfin, relier à la première règle, toutes vies est précieuse et mérite un minimum de respect. Aucune race ne mérite de devenir esclave ou considérer comme du bétail. Pour cela qu’elle accepte toutes races confondues dans son école.

Akora à une mentalité très différente de celle de ses confrères hauts dragons. Contrairement à la plupart, elle ne désire pas une vie de conquête, de pouvoir et de domination. Selon elle, avoir son chez-soi est bien suffisant. Les guerres menaient par ses semblables et leurs colonies semblent dérisoires et non importantes. Les hauts dragons se montrent souvent durs, froids et distants entre eux, mettant en place un code de conduite basé sur l’image et la tenue strict à respecter. Akora elle est plutôt opposée. Elle est plus chaleureuse et aimante que les siens, et démonstrative aussi. Elle ne suit pas un mode de vie rigide, mais plus dissoluble. Enfin, elle aime et apprécie toutes les races. Pour Akora, chaque race vaut une autre et donc, elle les met toutes sur un même pied d’égalité que celle de la Triade, car chacune a ses avantages, et ses défauts comme pour les hauts dragons. D’ailleurs, chacun de ses élèves, elle les protège et chéris comme ses enfants. Et elle désire plus que tout partager les connaissances. C’est pour elle le véritable honneur et la véritable famille.

   


   
Alignement

   Importance 1 : La Nature
   Importance 2 : L'intérêt propre
   Importance 3 : Le Culte
   Importance 4 : Le Bien
   Importance 5 : Le Groupe
   Importance 6 : La Nation
   
   

   
Facultés

   Magie & Principaux Sorts :
   Domaine : Magie élementaire Feu
   Niveau : Maître

       
  • Peau de dragon : Immunité aux attaques de feu. La peau d'Akora et ses vêtements ne craignent pas de brûler et de lui causer le moindre tort grâce à sa grande maitrise de la magie du feu. Mais cela augmente sa vulnérabilité aux attaques de l'eau en contre partie.
       
  • Maîtresse des flammes : Akora peut contrôler le feu ambiant et en faire ce qu'elle désire, comme le projeter sur un ennemi, le faire danser ou le modeler comme de l'argile et aussi, augmenter ou diminuer l'intensité du feu. Elle ne meut pe faire qu'avec du feu naturel, et non avec le feu créer d'une autre personne.

  • Projection infernal : Akora peut projeter de sa main des boules de feu puissante devant elle. Cela peut tout enflammer devant elle, mais n'est pratique qu'en attaques en ligne droite. Elle peut envoyer du feu en plus petite quantité, mais ce n'est pas aussi pratique lors d'un combat, mais peut-être utiliser pour allumer des lampes ou un foyer par exemple.

  • Aura chalereuse: Tout son corps se retrouve protégé dans un immense feu, brûlant tout ce qui viendrait à son contact. Puissant, mais ne dure que quelques minutes et peut facilement être annulé par de l'eau. Si cela arrivait, il faudra attendr eun moment avant de pouvoir l'utiliser de nouveau.

  • Colère infernal : Possibilité d'enflammer toute une zone entourant la mage sur une dizaine de mètres de diamètre. Le feu par d'elle et enflamme le sol en un instant, devenant un véritable brasier. Cela ne dure qu'un instant et demande un moment avant de pouvoir se relancer. Mais tout ce qui se trouve dans la zone est brûler.

  • Feu apaisant : Le feu naturel nourrit et soigne Akora si elle se retrouve trop affaiblie. Elle ne peut le faire avec ses propres flammes.

  • Regard de braise : Akora projette des flammes de ses yeux. Souvent lié à la colère, ce pouvoir peut attaquer tout ce qui se trouve devant elle sans réel maîtrise.

  • Souffle de feu :  Akora peut pousser un puissant souffle de feu, digne d'un dragon.


   Domaine : Magie elémentaire Air
   Niveau : Moyen

       
  • Vent balayant :  Akora peut créer des souffle, pouvant allant de la brise à une puissante rafale, repoussant tout ceux qui se trouve sur son passage.
       
  • Reine du Ciel : Possibilité de levité dans le ciel grâce aux vents, aussi bien ceux naturel que ceux qu'elle créer. Elle ne peut pas aller bien haut, aller jusqu'aux nuages maximum, sinon elle s'affaiblit bien rapidement.
       
  • Esprit de l'air : Distinguer les différents mouvements atmosphériques
       
  • Arme du vent : Avec l'air, elle peut se créer un fouet de cinq mètre qui peut repousser l'adversaire ou l'entraver. Avec grande précision, elle peut aussi blesser en coupant la peau d'un coup.
       


   Domaine :Magie elémentaire Foudre
   Niveau : Maître

  • Peau dure : Son corps résiste à toutes attaques électrique, mais la rend davantage vulnérable aux attaques d'airs.

  • Traits mortels : Akora peut lancer des éclairs de ses mains, foudroyant la première personne qu'elles rencontrent. Les éclairs sont un peu anarchiques alors elles peuvent dévier ou toucher ceux qui se trouvent à côté de la cible.

  • Regard foudroyant : Akora projette de ses yeux des éclairs sur la cible devant elle. À faible niveau, cela paralyse la cible, à plus forte, elles blessent.

  • Objet électrique : Les objets touché peuvent se charger en electricité et causer des dégàts aux autres personnes le touchant. Mais cela ne dure que quelques minutes une fois l'objet hors des mains d'Akora.

  • Corps de foudre : Le corps d'Akora s'enveloppe d'éclair qui blesseront toute personne imprudent s'en approchant de trop près.

  • Terre orageuse : Sur une zone de dix mètres de diamètres autour d'Akora, la mage fait tomber des éclairs du ciel, blessant toutes personnes dans la zone et détruisant les objets. Cela peut durer au maximum cinq minutes.

  • Orage : Akora créé des orages dans le ciel, obscurcissant le ciel et zébrant ce dernier d'éclair frappant violemment le sol. Elle peut choisir là ou la foudre frappe, mais cela consomme beaucoup de ses forces.

  • Souffle de la tempête : Akora crache de violents éclairs comme le souffle d'un dragon.

  • Rechargement : Les éclaires naturel peuvent lui redonnait de l'énergie.


       

   Style de Combat : Akora est plus à l’aise en combat à distance. Elle utilise plus souvent sa magie pour atteindre un adversaire à distance, que ce qu’elle a sur elle pour du corps-à-corps. C’est surtout qu’elle est plus experte dans ce genre d’attaque qui selon elle, passe par l’esprit et non le corps comme avec une épée ou un marteau. Elle n’est pas non plus une grande guerrière aussi, ne sachant pas trop utiliser des armes blanches et des boucliers. Cela est lié à son caractère. En effet, n’était pas intéresser par ce qui est guerre ou conflit du genre, elle se donne plus à la science et la spiritualité. Elle utilise ce savoir pour augmenter sa propre puissance et compenser son manque dans le corps-à-corps justement.
   Armes : Akora n’est pas une adepte des armes pour se battre. Pourtant, mis à part sa magie, elle possède comme accessoires des griffes en or qu’elle dispose sur ses doigts. A la base ornementale, ces petits bijoux peuvent être utiliser pour griffer ou lacérer la peau d’un ennemi de près. Sinon, ses autres armes sont plus naturelles, comme les griffes, les crocs, le souffle, la queue et les pattes.
   Caractéristiques :
ForceRésistanceVivacitéArmes NaturellesMaîtrise
48184
   Equipements & Propriétés : Akora possède un petit domaine un peu isolé sur l’île, car elle n’aimait pas l’idée de vivre dans un quartier plus petit dans l’Académie des Klagans. En plus, elle peut y stocker toutes ses affaires, des livres notamment, traitant de divers sujets, et une collection d’objets ancien dont elle aime étudier.  Ces sont ces biens principaux.
   


   
Particularités

   Points Forts :
   

       
  • Intélligente et Cultivé : Akora aime énormément étudier et lire. Elle possède d'ailleurs une grande collection de livre dans son domaine. Et elle réfléchit souvent à l'élaboration d'un plan pour arrivée à ses fins.
       
  • Aimante : Contrairement à la plupart des autres hauts dragons, et son ancienne famille surtout, Akora n'a pas peur de montrer ses sentiments, affichant de l'affection à ceux qu'elle tient et du mépris envers ceux qu'elle ne peut pas sentir. Elle s'attache aux autres races, même celles dites inférieurs par ses semblables, aimant les protégés et aider.
       
  • Grande Magicienne : Akora utilise de puissant sorts pour venir à bout de ses adversaires, ce qui en fait une magicienne redoutable.
       


   Points Faibles :
   

       
  • Non guerrière : Elle n'est pas une habituée des champs de bataille. Elle n'aime pas se battre, souvent par ennui, et elle ne sait combattre au corps-à-corps et sa maitrise dans les armes est médiocre.
       
  • Emotions explosif Bien qu'elle puisse afficher souvent un calme olympien ou ne pas toujours dévoilé ceux qu'elle pense, il lui arrive parfois d'exploser quand les choses vont trop loin et là, elle perd littéralement ses moyens.
       
  • Trop mystérieuse : Ce point peut-être un point fort, car son caractère mystérieux lui permet de cacher beaux nombres de secrets, mais cela est à double tranchant, car rare sont les personnes pouvant dire la connaitre réellement.
       

   


   
Liens

   Famille & Parenté : Je suis la seule famille dont j'ai besoin pour le moment.
   Camarades de Guilde : Ceux à qui j'enseigne et mes collègues.
   Amis : Quelques un avec qui je m'entends bien.
   Ennemis : Plusieurs, mais heureusement, trop loin pour venir me dérenger.
   Amants : Aucun
   Familiers : Une chatte du nom de Tifet
   Croyance : Dieux des Hauts Dragons et Pelgor
   


   
Histoire

  Vous voulez connaître mon histoire ? Mais pourquoi donc ? Je pense avoir une petite idée de la réponse. Mais soit, j’accepte de vous en parler. Ma fonction première est d’enseigner, alors si mon passé peut vous apporter quelque chose, je ne peux vous refuser un tel récit qui selon moi, n’est pas si intéressant que cela. Mais vous en jugerez par vous-même. Bon, comme pour toutes les histoires, il est important de commencer par le début non ? Haha. Allons-y.

Comme vous la saviez déjà, je suis ce que l’on appelle une Haute Dragonne. Je ne suis pas né ici, mais dans mon ancien monde il y plus de trois mille ans. Je vins au monde en l’an 1394. Je sais, je suis une dame et je n’ai pas peur de dire mon vrai âge haha. Enfin bref, je faisais partie d’une famille de haut dragon respectable. Je ne dirais pas leur nom pour une raison dont vous comprendrez plus tard. Dans cette famille, j’étais la seconde née et tout un devoir m’attendait. Un long et dur travail, car on s’attendait à ce que je me comporte comme une véritable noble avec les manières, sachant me tenir en société et me préparer à trouver un époux qui apporterait un peu plus de prestige à notre lignée. Ainsi que pas mal de richesse. Étant jeune, cela m’importait peu, alors je me suis concentré sur diverses activités.

Je développais très jeune une passion pour la lecture, la magie, la nature, la religion et diverses sciences reliées. À cinq cent ans, j’avais déjà une immense bibliothèque rien qu’à moi. Mon père au début, aurait voulu me voir comme une dame de la maison, celle qui tiendrait la demeure propre, ne bougerait pas beaucoup et pondérait des œufs. Mais il ne fut pas contre le fait de me voir étudier et me fit rencontrer divers précepteurs pour m’enseigner dans ces divers domaines. Le premier fut la magie bien entendue. Il fallait que je profite de ce que mon sang apporté, c’est-à-dire, une immense potentille magique. Autant vous dire que ce fut long et épuisant. J’ai passé presque cent pour les bases. Mon corps se souvient encore de la douleur et de l’épuisement que me procuraient ces entraînements. Mais j’ai poursuivi, je continuais d’étudier tout ce que je pouvais, car plus je mangeais de savoir, plus j’avais faim.

Vers mes sept cents ans, je crois, mon père voulu à tout prix me marier à un bon parti. Il passait donc son temps à me chercher et à me proposer divers prétendants qui seraient fort utiles pour notre famille. Mais cela ne m’intéressait nullement. Je ne voulais pas unir ma vie si jeune à quelqu’un et risquer de rester bloquer. J’avais peur de ne pas poursuivre mes rêves. Alors, j’ai décidé de prendre de la distance pour un temps indéterminé. Je suis parti explorer l’empire des hauts dragons avec des groupes de chercheurs, et j’ai commencé à m’intéresser aux peuples que les miens ont colonisés. Au tout début, je suivais l’idéologie des miens, que nous étions supérieurs aux autres races. Mais plus j’étudiais ces peuples, plus je doutais de cette « vérité ». En réalité, je trouvais ces peuples tout aussi fascinant qu’un haut dragon. Ils avaient tous leur culture, leur croyance, leurs avantages et leurs défauts comme nous. Et des fois, j’ai même cru que nous, Hauts Dragons, avons perdu de vue depuis longtemps nos valeurs passées comme un lien avec la nature qui nous a vu naître avec les autres races. Nous étions si obsédés par la conquête et le pouvoir, que nous avons presque renié ce que nous étions réellement.

J’avais présenté mes recherches et mes conclusions aux divers penseurs, savants, et même Prêtres que je pouvais rencontrer. À chaque fois, cela finissait par leur crise de colère. Choquer, ils disaient que j’étais folle, une rebelle, une hérétique, etc. Ils m’ont interdit de poursuivre dans cette voix-là si je désirais rejoindre une institution magique plus tard. J’étais écœuré, mais je n’avais pas dit mon dernier mot. Je repartais mener mes expéditions, mais dans le plus grand secret. J’étais convaincu que si j’apportais les preuves que nous avions tort de si mal mener ces peuples, les miens changeraient d’habitude. J’étais bien naïve. Je ne trouvais jamais d’oreille attentive et les menaces non fait que grandi.

2561. Voilà une date des plus importante. Je revenais enfin chez moi et mes parents, on mit en attente leur espoir de me marier à un bon parti. J’avais 1167 ans, presque trop tard pour eux. Mais ma famille fut tout aussi en colère contre moi à cause de mes recherches. Mes parents avaient peur de perdre leur bonne image auprès du peuple et mon frère, étant le plus âgé, ne voulait que toute l’attention soit porter sur moi. Étant l’héritier, il désirait être vu comme un prince sauvé. Et pour cela, il désirait que je me taise. Mais je n’y comptais pas. Cette année-là, fut intronisée la nouvelle gardienne de l’orbe de l’eau. Nous avons pu y assister.

Tout était magnifique, le temple, la foule, la fête… C’était grandiose, je devais l’avouer. La nouvelle gardienne par contre, n’était pas des plus aimé. Pourquoi ? À cause de son origine humaine. Elle fut choisie par le dieu de l’eau et fut transformer en Haute Dragonne. Depuis, pas grand monde ne l’aimait. Tous se moquaient d’elle et disaient vouloir quelqu’un d’autre. Je fus choqué d’entendre cela. Ils se disaient tous serviteurs et fidèle d’Habaek. Pourtant, ils ne respectaient pas son élue. C’était comme s’ils ne respectaient pas le dieu même. Ils ont de la chance qu’ils ne soient pas damnés pour un tel affront. Et puis, qu’une humaine devint Haute Dragonne, je trouvais cela fascinant. Elle n’était pas une aberration comme le disaient ces blasphémateurs, mais un prodige. Elle était, selon moi, la preuve que toutes races étaient égales, car si une humaine pouvait devenir Haute Dragonne, comme Shrikan Tatsu, alors un Haut Dragon pouvait devenir humain aussi. Une parfaite égalité oui. Pendant toute la cérémonie, j’écrivais sur elle. Je prenais des notes avec pas mal d’hypothèse avec.

Ce fut alors que l’attaque nous tomba dessus. Le gardien de la foudre nous trahit tous en tuant deux de ses amis et fit apparaître des sbires du dieu Arou. Ce fut un véritable chaos. Nous étions tous pris par surprise et la plupart prirent la fuite dans un désordre monstrueux. Les gardiens restant défendirent les Orbes qui furent perdus. Pendant deux jours, les défenses de la Triade tentèrent de repousser l’assaut des serviteurs du dieu rebelle. Ce fut une première victoire pour nous. Ma famille s’était réfugiée chez elle, loin des combats. Mais une longue guerre commença. Mon frère se présenta à l’effort de guerre pour devenir un soldat. Quant à moi, je restais dans notre domaine pour poursuivre mes travaux.

Croyez-le ou non, mais cette guerre ne me concernait pas. Ce n’était que le fruit du règne égoïste des trois grands peuples qui se sont retrouvés dans une vraie galère. J’étais plus pour la paix, alors je restais en retrait. Toutefois, je fus convaincu de venir en aide, en cherchant un moyen pour éviter qu’il n‘est trop de morts. Je rejoins un groupe de mage qui étudiait une solution plus « Pacifique ». Mais à la longue, je finissais par voir qu’ils désiraient mettre en place un sort pouvant causer pas mal de dégâts. J’ai fini par les laisser. J’appris plus tard que mon frère fut tué dans la guerre. Mes parents, dans la crainte de voir notre nom s’effacait, m’obligèrent à me marier. En pleine guerre en plus. On voulut aussi que je rejoigne l’armée rien que ça. Mais je refusais et pendant des années, le ton était monté.

On me traîna alors devant un tribunal, ne supportant plus mon comportement. On présenta devant la cour, mes recherches sur les races « inférieures » et mes idées comme quoi elles nous valaient et qu’elles méritaient de partager nos connaissances. Je me défendais du mieux que je le pouvais. On présenta aussi mon refus de me marier et de rejoindre l’armée. Je fus désigné sous l’appellation de traîtresse. On me proposa alors un ultimatum, soit j’abandonnais mes recherches et je me mariais pour de bon, où j’étais bannie. En réponse, je leur disais d’un ton calme, contenant ma colère « Les autres races ne nous sont pas égales. Elles nous sont supérieures ! » Mon procès se conclu sur ces paroles.

Ce fut en l’an 3280, à mes 1886 ans que je fus exilé de chez-moi. On m’interdit de porter le nom de ma famille à ce jour, de ne plus avoir de lien avec mon ancien monde. J’étais en colère contre eux. J’éprouvais juste plus de compassion et d’amour pour les autres peuples. Mais eux, aux cœurs de glaces, ne purent supporter la flamme de cette amour. Avec quelques affaires, je fus envoyée comme une vulgaire criminelle sur un monde fraichement occupé par la Triade, le monde d’Abyndal. J’étais laissé là, abandonner.
Ce fut sur cette île d’ailleurs, sur l'Archipel d'Elzear que j’étais laissé. Fort heureusement, il y avait des dragons ici, alors je me sentais moins seule. Pendant un temps, je m’étais occupé du mieux que je le pouvais. Ici aussi, il y avait des conflits et la fin d’une grande guerre. Comme avant, je ne m’en occupais pas. Je restais neutre, car je n’avais pas fui une guerre pour en faire une autre. En plus, j’étais moins concerné par ces conflits ridicules. Je restais isolée chez moi pendant quelques années, enseignant à qui le voulait le savoir que j’avais acquis et que j’apprenais encore ici. Jusqu’au jour où j’intégrais l’Académie des Kalgans. Ce sont des militaires, je sais, mais les enseignements que je donnais furent appréciés et je ne m’occupais que de cela, de la magie, de la nature, du respect envers tous et de l’histoire même. C’est une façon trouvée un compromis, vous ne trouvez pas ?

Voilà en gros pour conclure cette histoire. J’espère qu’elle vous en sera profitable et que vous en tirerez quelque chose, comme par exemple en ce moment. Vous comprendrez que le lien qui vous unit à votre dragon est important, tout comme l’est pour un humain. Respectez son dragon et dragonnier, c’est avant tout, se respecter soi mêmes.

   


   
A propos de vous...

 

   

   Prenom/Surnom : Iskaras
   Comment avez vous connu le forum ? : Grace à Lady Almetia
   D'autres Doubles Comptes (DC) : Non
   Fréquence de RP ? : UN peu tout les jours j'essayerais
   Nous autorisez vous à prendre votre perso en tant que Prédef' si vous partez ? : Oui
   Code de validation du règlement Very Happy' et Elzéar se chamaillent pendant que Almetia et ilifth jouent à saute-dragons !
   Un petit quelque chose à ajouter ? =) Ca va flamber lol
   
   


   
Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Almetia
avatar
Race : humain Féminin
Âge : Morte

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : Weydrin, à présent éteinte
Rang : Déesse protectrice d'Almetia
Titre : Déesse du Commerce et des Richesses
Métier : Répandre la chance et la fortune
Localisation : Quelque part en Almetia

Messages : 251

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akora (Terminée)
posté le Mar 27 Déc - 22:23

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : haut dragon Âge : 3207

Nation : Archipels d'Elzéar
Clan/Grande Famille : Aucun
Rang : Proche de la bourgeoisie
Titre : Aucun
Métier : Grand Maître à l'Academie Klagan
Organisation Militaire : Klagans
Localisation : Chez moi

Messages : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t326-carnet-de-la-sublime-akora#1282
Re: Akora (Terminée)
posté le Mer 28 Déc - 14:13

Merci Lady Almetia luv2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Organisation Militaire : La Chevalerie
Messages : 69

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t173-nilahiah-qel-nephtis#527
Re: Akora (Terminée)
posté le Mer 28 Déc - 17:22

Bienvenue parmi nous Akora ! Très bel avatar *O*
Bonne continuation pour la fiche, si tu as des questions sur Elzéar, n'hésite pas à t'adresser à moi-même sous mes deux comptes (Nilahiah ou La Main de Pelgor)

Bonne continuation o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : haut dragon Âge : 3207

Nation : Archipels d'Elzéar
Clan/Grande Famille : Aucun
Rang : Proche de la bourgeoisie
Titre : Aucun
Métier : Grand Maître à l'Academie Klagan
Organisation Militaire : Klagans
Localisation : Chez moi

Messages : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t326-carnet-de-la-sublime-akora#1282
Re: Akora (Terminée)
posté le Mer 28 Déc - 17:26

Merci Nilahiah^^

Justement, j'aurais une question, j'ai envoyé un mp sur ton compte La Main de Pelgor Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Elzéar
avatar
Nation : Archipels d'Elzéar
Messages : 62

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akora (Terminée)
posté le Lun 2 Jan - 22:16

Akora,

Après lecture de ta fiche, voici quelques points à peaufiner :

♦ De manière générale : une petite relecture orthographique ne fera pas de mal Wink rien d'urgent, mais dans tes RPs à venir, essaie de porter une attention particulière aux accords en fin de verbe. Avec la fatigue et l'écriture, je sais qu'on les confond facilement, et c'est ce que j'ai remarqué dans ta fiche.

♦ Des talents physiques et magiques : Akora fait partie des Hauts-Dragons, donc des Très Hauts Potentiels. En plus de ta base de compétences, tu peux ajouter 13 points de compétences en magie ET en physique. Etant donné l'histoire, le physique et la psychologie de ton perso, tu as bien réparti tes points. Tu as donc actuellement 3+2+3 = 8 points attribués en magie. ll te reste 5 points à distribuer si tu le désires, dans tes caractéristiques physiques. A la base, les Hauts-Dragons ont 8 points de résistance, et Akora n'en a que 4. Même si elle n'est pas guerrière, c'est une excellente magie. Davantage de résistance serait la bienvenue Wink Tu peux également, si tu le souhaites, ajouter 1 ou 2 points aux armes naturelles, puisque ta forme intermédiaire te permet de disposer d'ailes, d'écailles ou de griffes, si j'ai bien compris.

♦ J'ai beaucoup aimé lire ton histoire, la façon dont tu l'as racontée ! Tu t'es vraiment bien imprégné de l'histoire des Exilés. Tout le reste de la fiche me convient, je te laisse voir ces quelques modifications afin que je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : haut dragon Âge : 3207

Nation : Archipels d'Elzéar
Clan/Grande Famille : Aucun
Rang : Proche de la bourgeoisie
Titre : Aucun
Métier : Grand Maître à l'Academie Klagan
Organisation Militaire : Klagans
Localisation : Chez moi

Messages : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t326-carnet-de-la-sublime-akora#1282
Re: Akora (Terminée)
posté le Lun 2 Jan - 22:23

Merci Pelgor^^
Suis content que mon histoire t'es plus, j'ai pal creuser pour essayer quelque chose d'irginal Very Happy

Pour les points j'ai modifié, mais pour les fautes, y'a une partie en particulier qui est touché ou c'est tout ?

Encore merci^^
Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Elzéar
avatar
Nation : Archipels d'Elzéar
Messages : 62

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akora (Terminée)
posté le Lun 2 Jan - 22:35

Parfait !

Pour les erreurs orthographiques, concentre toi sur l'histoire et les descriptions physique/psychologique, principalement. Je ne verrouille pas ta fiche pour le moment, tu pourras faire ta correction tranquillement, parce qu'il se pourrait bien que...

... JE TE VALIDE par Pelgor !

Amuse toi bien parmi nous, Akora !
Tu peux aller faire un tour dans les carnets de bord pour en créer un ou chercher un partenaire de rp.
Tu peux également aller demander un rp ou un lien.

Sois le bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akora (Terminée)
posté le Mar 3 Jan - 17:44

Bienvenue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Akora (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés d'Abyndal :: Gestion des Personnages :: Fiches de personnages :: Fiches Validées-