Forum médiéval fantaisie : plus de 10 races jouables, 4 nations en compétition, des clans et des guildes pour pimenter le tout.
 

Partagez | 
 

 Akanak Beornythas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 18:25


Dernière édition par Akanak Beornythas le Mer 24 Aoû - 21:40, édité 37 fois


Akanak Beornthas


Surnoms : Akan, Aka
Âge : 20 ans
Race : Humain
Sexe : Masculin
Nation/Errant : Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang/Classe sociale : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Guilde : /
Artiste avatar : Leander


Physique

Akanak, "Celui dont les bois ne tombent pas". Ce nom évoque beaucoup de choses, un vieux sage courbé à la longue barbe blanche vivant au fond d'une forêt, se cofondant avec les chênes nobles et les cerfs.
Pourtant, Akan n'est rien de cela. Ce jeune homme de 20 ans, du haut de son mètre quatre-vingt-dix, attire les regards. Son physique plaît, et il le sait. Sa mâchoire coupée au couteau, sa peau légèrement balzanée, ses lèvres charnues en ont déjà séduit plus d'une. La beauté de la jeunesse, dirons-nous.  
Mais en se rapprochant un peu, Akanak perturbe. Le plus spécial étant ses yeux : d'un doré intense et pourtant si froid. Car c'est bien le mot qui le décrit en entier : froid.
Devant sa posture droite et son air impassible, la plupart s'écarte sur son passage. Jamais personne ne l'a vu esquisser un sourire. Des cheveux blonds, un peu longs (il ne prend pas la peine de les couper), encadrent son visage. Il ne les coiffent que très rarement, ou ne fait que y passer sa main, car le moindre coup de vent les ébouriffe, créant des vagues dorés improbables sur son crâne.
Son métier l'obligeant, Akanak porte la plupart du temps des vêtements simples, passe-partout et par dessus-tout pratiques. On peut l’apercevoir souvent avec un pantalon simple en toile noire, des bottes robustes abîmées par ses jours de marche, un haut léger en coton d'une couleur neutre faisant ressortir sa musculature dessinée par des années d'entrainement. Il ne se sépare jamais de sa veste en cuir, cadeau de son maître d'armes, dont il remonte les manches pour laisser apercevoir ses avant-bras musclés, aux veines qui ressortent. Mais il ne remonte jamais trop ses manches, car si par malheur quelqu'un verrait le tatouage qu'il arbore sur le bras droit, il s'enfuirait à coup sûr. La marque des assassins porte malheur à ce qu'on dit.
Ceux, ou plutôt celles, qui ont pu le voir torse nu diront que son corps, aussi athlétique qu'il soit, est strié de fines cicatrices de toutes tailles, résultats de combats ou de missions qui ont mal tournés. La plus impressionnante et la plus marquante restant celle qui lui barre le torse, traçant une ligne épaisse et claire horizontalement sur ces pectoraux. Il en garde un souvenir particulièrement douloureux.  
Ses mains larges sont couvertes de gantelets en cuir souple l'aidant à mieux agripper ses poignards. Car, oui, il en possède beaucoup, dissimulés un peu partout sur son corps, de même que ses dagues, ses crochets et autres armes en tous genres.
Caractère

Si il y a bien un mot qui peut définir Akanak, c'est distant. Le visage figé dans une expression impassible, ses yeux dorés sans éclat de vie et sa voix grave et neutre (qu'il utilise généralement pour faire des remarques sarcastiques pas forcément au goût de tout le monde) le rende antipathique, inamical et renfermé. Mais il y a une raison à cela: Akanak est très solitaire. Éternel voyageur, il arpente les plaines et les forêts des différents pays qu'il traverse seul, pour la simple et bonne raison qu'il ne supporte pas l'agitation. La foule, l'effervescence le rendent mal à l'aise. Il préfère le calme des rues désertes, la nuit quand tout le monde semble dormir, sauf lui qui erre, souvent en traque à la recherche de ses cibles.
Mais il existe une autre raison pour laquelle il évite d'avoir des amis : il a peur de faire mal aux gens qu'il aime. Son éducation la rendu insensible à toute forme de pitié et de compassion, mais au fond de lui, Akan a peur. Peur de devoir faire du mal à des personnes qu'il apprécie, peur de trahir et d'être trahi, peur d'être un monstre.
Il sait que ses crimes sont affreux, et qu'il mérite d'être puni. Il souffre et se torture intérieurement pour tout le mal qu'il a fait. Il lui est arrivé, pendant un temps, de s'infliger de la douleur physiquement, dans le but de se repentir.
Il ne souhaite plus qu'une chose, se faire pardonner et devenir quelqu'un de meilleur.
Il cultive alors un penchant artistique, en emportant avec lui un nécessaire de dessin partout où il va.
Le problème est que Akan peut se montrer très impulsif et violent, surtout si on touche à son ego. Il supporte mal les critiques à l'encontre des humains et de sa personne.
Etant encore jeune et avec peu d'expérience, il ne réfléchit pas toujours aux conséquences de ses actes, ce qui lui a souvent fait frôler la mort, ou se retrouver dans des situations compliquées.
En bref, une personnalité complexe forgée par ses erreurs et son passé.


Alignement

Importance 1 : L'intérêt propre
Importance 2 : Le Bien
Importance 3 : La Nation
Importance 4 : Le Groupe
Importance 5 : La Nature
Importance 6 : Le Culte


Facultés

Magie & Principaux Sorts :
Domaine : Magie élémentaire du Feu
Niveau : Faible

  • Enveloppe de flammes : Ce sort lui permet, si il y a du feu à proximité, de "transporter" le feu et de recouvrir des objets de ses flammes. Il s'en sert le plus souvent pour embraser ses couteaux et ainsi les rendre plus mortels, ou en tout cas plus douloureux. Par précaution, Akanak garde des fioles de liquide inflammable et des allumettes avec lui, juste au cas où il aurait besoin de créer du feu (ce qui lui fait perdre du temps,et lui a d'ailleurs valu de nombreuses cicatrises d'ennemis profitant de son désavantage).

  • Régénération du feu : Ce sort très pratique permet de maintenir un feu de camp allumé dans des conditions extrêmes (froid, vent, pluie, neige..) en attisant les flammes. Ce sort lui a souvent sauvé la vie lors de ses traversés dans des régions où, à cause du vent ou de la pluie, allumer un feu est tout simplement impossible.



Domaine : Magie Noire (des Ténèbres)
Niveau : Faible

  • Dissimulation : Quand la nuit tombe et que les rues commencent à s'assombrir, il devient presque impossible de voir Akanak s'approcher. Il utilise l'Occultisme pour se dissimuler et son entrainement d'assassin l'a rendu plus silencieux que personne. Pratique pour prendre ses victimes par surprise ou se cacher des regards indiscrets. Le seul inconvénient est qu'il peut l'utiliser que sur une personne.



Domaine : Magie Noire (de l'esprit)
Niveau : Faible

  • Distorsion : Quand le combat tourne trop à son désavantage, Akanak utilise ce sort malgré le fait qu'il soit proscrit. Il lui permet de distordre légèrement la perception de son adversaire. Ainsi, il peut éblouir et faire écouter des sons insupportables pendant peu de temps à son ennemi pour le déconcentrer. Il peut causer des dommages à l'oreille interne dans le but de faire perdre l'équilibre pendant quelques instants. Si il est au maximum de sa concentration, il peut également infliger de la douleur sur un point précis de corps de son adversaire mais il n'y arrive que très peu de fois et cela l'épuise énormément (il l'utilise quand il est désespéré).


Style de Combat : Akanak est un humain qui, comme tous les autres, a un faible potentiel magique. Il pâlit ce désavantage avec un style de combat basé sur le corps-à-corps et ses armes légères de poings. Il a reçu une éducation d'assassin qui lui a permit d'acquérir des techniques d'éliminations pures et simples, rapides et précises.
Armes : Akanak en possède toute une panoplie. Tout s'abord, une ceinture où pendent divers poignards et dagues, mais aussi d'énormes aiguilles et des crochets qu'il utilisent pour atteindre des cibles à distances de lancer.
Il cache des lames un peu partout sur lui, dans ses bottes, ses manches, et certains disent qu'il possède un petit poignard qu'il camoufle dans ses cheveux au creux de sa nuque, en dernier recours.
Sa seule arme dépassant les 30 cm est un long katana, qu'il garde précieusement dans un fourreau dans son dos, sous sa veste à l'abri des regards.
Caractéristiques :
ForceRésistanceVivacitéArmes NaturellesMaîtrise
35848
Equipements & Propriétés : Akan est un éternel voyageur, il ne possède donc pas de biens immobiliers (il loge dans des auberges principalement). Ses bagages se résument à un grand sac en toile qu'il porte dans son doc avec des vêtements de rechange et son nécessaire de toilette et d'entretiens de ses armes, et une petite besace en cuir où il dissimule son argent, ses papiers en tous genres, du nécessaire de dessin, des allumettes, des fioles dont lui seul connaît le contenu et une ou deux dagues de rechange.
Il a un faucon nommé Leto ("Dieu messager") qui le suit partout, se posant sur son épaule, sauf quand Akanak l'envoie livrer un message à un de ses complices.


Particularités

Points Forts :

  • Une maîtrise des armes (et des poisons) prodigieuse, surtout des lames de poing.
  • Un grande connaissance en matière de survie (nourriture, premiers secours, abri etc..), qui lui a souvent sauvé la vie au cours de ses missions.
  • Sa beauté attire beaucoup et aspire à la clémence.


Points Faibles :

  • Forte tête, insolent, parfois violent, quand on touche à son ego. (Ses réflexes prennent le dessus.)
  • Sans beaucoup d'expérience. Ne réfléchi pas toujours et a du mal à prendre des décisions importantes.
  • Se sent très vite mal-à-l'aise si on le regarde trop intensément. (Il n'aime pas se sentir observé.)
  • Etant humain, il est physiquement et magiquement inférieur aux autres espèces.



Liens

Famille & Parenté : Ses parents sont morts quand il avait 13 ans. Il n'a pas de frère et sœur.
Camarades de Guilde : /
Amis : Il n'en a pas, et s'y refuse.
Ennemis : Il en compte un bon nombre.
Amants : Des conquêtes d'un soir mais jamais rien de sérieux.
Familiers : Un faucon aux plumes grises et blanches nommé Leto ("dieu messager") qui a été dressé pour porter des messages.
Croyance : Il n'en pas vraiment


Histoire

Akanak n'aurait jamais dû naître...
Son père, esclave, et sa mère, "réservoir de sang", tous deux humains dans une famille vampire de l'Empire D' n'étaient pas censés donner naissance à un enfant sans l'ordre de leur maître. Mais le destin en décida autrement. Un petit garçon naquit et ses parents ne purent le cacher très longtemps. Ils furent punis et leur enfant leur fut enlevé par la force, destiné à une mort certaine. Mais là encore, le fil de la destinée en fit des siennes.
Cet enfant humain fut vendu à un vampire mercenaire, qui avait vu en ce garçon une manière de tester le potentiel humain.
Il l'amena avec lui sur l’Île de Triis dans l'archipel Origine, au sud-ouest de l'Empire, où se trouve la Guilde d'Assassins à laquelle il appartenait. Ce vampire nomma cet enfant Vokun ("ombre").

Vokun fut élevé dans la Guilde, entre les armes, la magie noire et les missives de meurtres. Il montra un grand potentiel en matière d'homicides, malgré son jeune âge. Son maître d'armes s'amusait à le comparer à une rose, à l'apparence douce et innocente mais dont les épines blessent.
Il se fit de nombreux amis, dont Sah, un drow qu'on surnommait "le fantôme". Lui et Vokun étaient très proches, ayant à peu près le même âge.
Le jeune garçon humain ressemblait à tous les autres, mis à part peut-être les dagues et poignards qu'il trimbalait partout avec lui. Il était heureux.
La seule ombre à son tableau, de son point de vue, était ses parents. On lui avait raconté que ceux-ci l'avait lâchement abandonnés dans les docks, ne supportant pas la charge d'avoir un enfant. Peu à peu, Vokun se mit à ressentir de la haine envers eux, dont il ne connaissait même pas l'identité.

Tout commença à noircir quand il entra dans l'adolescence. Sah, qui avait commencé les missions depuis quelques mois, reçu une missive à l'apparence complexe à Almetia. Le jeune homme, intrépide, partit pour cette mission, malgré les recommandations de prudence de son ami. Quelques semaines plus tard, la nouvelle arriva à la guilde comme quoi Sah c'était fait prendre par la milice royale.
Vokun était effondré. Tout le monde savait que le seul sort réservé aux assassins était la peine de mort. Ses camarades ne réagirent pas. Perdre des membres de la guilde était courant, surtout les jeunes sans expérience. La mort de son ami affecta beaucoup Vokun, qui s'enferma dans un mutisme pendant plusieurs jours, défoulant sa rage pendant ses entraînements où la plupart des mannequins servant de cibles finirent en miettes.
Il avait perdu sa joie de vivre, ne riait plus, souriait qu'à de rares occasions.

Le jour arriva où son maître d'armes le jugea apte à passer le test d'admission officiel dans la guilde. Sah lui en avait que très peu parlé, prétextant que la nature du test était secrète, mais étonnement Vokun n’appréhendait pas tellement l'épreuve.
On lui dévoila l'examen. Vokun se figea avec un sourire aux lèvres. Il lut sa première mission : "tuer un ou des membres de sa propre famille". Depuis le temps qu'il attendait de se venger de ses parents ! Il réalisa alors que pour lui, passer à l'acte allait être plutôt facile, mais que pour d'autres, la démarche avait été plus compliquée. Ses camarades avait une famille qu'ils aimaient et qui les aimait en retour. Il se souvint brusquement du jour où Sah est rentré de son examen. Il ne souriait pas comme à son habitude et affichait une expression neutre sur son visage, comme un pantin de bois. Quand Vokun lui demanda comment cela s'était déroulé, il avait rapidement répondu : "Bien, dis, on est toujours amis, hein ?". Vokun avait acquiescé. Il comprenait maintenant ; Sah avait tué quelqu'un de sa famille, pire que tout, il avait tué quelqu'un qu'il aimait. Son maître d'armes disait que c'était pour assurer la loyauté et le dévouement à la guilde. Le garçon avait haussé les épaules.

Il retrouva ses parents en quelques semaines, en récupérant des informations à droite et à gauche. Ils étaient retenus dans les souterrains d'un grand manoir, dans des cellules communicantes. Il s'y rendit en s'introduisant par effraction et se tint devant eux. Ils affichait des mines effrayés, blafardes et sans vie. Le jeune homme se présenta comme leur fils. Ils ne réagirent pas tout de suite, le détaillant pour trouver des signe de ressemblance. Vokun trouvait qu'il avait beaucoup pris de son père ; ses yeux, ses cheveux, la forme de son visage. Il fut étonné lorsque la femme qui devait être sa mère se jeta dans ses bras. Il ne lui rendit pas son étreinte, sortant une dague de sa manche. Il acheva sa mère rapidement, laissant son corps s'écrouler à ses pieds. Son père avait hurler le nom de sa bien-aimée, le regard horrifié. Vokun s'avança vers lui s'accroupit à sa hauteur et le regarda dans les yeux. Décidément, il avait tous les deux la même couleur d'iris. Vokun lui lança un sourire froid avant de l'achever lui aussi.
Il se redressa lentement. Il aurait probablement dû ressentir de l'horreur devant la situation, mais ce n'était pas la cas. Il aurait peut-être dû ressentir de la culpabilité, mais ce n'était pas le cas non plus. Il ne ressentait même pas de la satisfaction.
En réalité, il ne ressentait rien. Rien du tout.
Le masque impassible qu'il s'était formé à la mort de Sah s'était renforcé, le transformant en coquille vide. Ses yeux perdirent de leur éclat de vie.
Il avait 13 ans ce jour-là.

Depuis ce jour, Vokun enchaîna les missions. Tuer était devenu une habitude, comme s’asseoir et commander une boisson au bar de la guilde, nettoyer ses armes ou remplir ses fioles de poison. Il s'était forgé une petite réputation auprès des autres membres, étonnés qu'un humain puisse rivaliser avec certains d'entre-eux.

Alors qu'il eu 19 ans, il partit sur une mission relativement banale : tuer un couple de vampire plutôt bien placés dans la société. Rien de particulier, les cibles avaient un faible potentiel de combat. Il se rendit à leur demeure une journée fraîche d'automne. Il escalada la façade jusqu'au balcon qui donnait sur la chambre à coucher (il était venu faire un repérage au préalable) et déverrouilla la porte. Le couple dormait, ça allait être un jeu d'enfant. Le jeune homme sortit une dague et s'approcha de la femme. Il donna un coup sec dans son abdomen. Celle-ci se leva en sursaut et lâcha un cri étouffé avant de succomber. Vokun pria pour que le mari ne se réveille pas, mais c'était trop tard. L'homme, qui était d'une vivacité surprenante, sauta du lit. Vokun eu juste le temps de lui infliger une petite entaille dans le bras. Il vit un reflet argenté. Une lame. Vokun se pencha vers l'arrière au moment où la lame effleura sa gorge. Celle-ci percuta son torse de plein fouet, faisant gicler son sang jusque sur le mur. Il porta une main à la plaie sanguinolente qui se traçait sur son torse. Le vampire s’apprêta à revenir à la charge quand son cri de guerre se mua en un gémissement de douleur. Il s'effondra au sol. Le poison sur la lame de Vokun avait fait effet.
Celui-ci vérifiait rapidement la mort de ces cibles quand il entendit un bruissement. Un petit garçon se tenait dans le cadre de la porte, le regard horrifié. C'était leur fils. Vokun ne réfléchi pas et assomma l'enfant. L'ordre de mission était clair. "Si le fils était là, le ramener à la guilde". Il repartit, le gamin sur son dos, un main sur son entaille pour stopper l’hémorragie.

Le petit vampire, qui s’appelait Alessandro, se remit de ses émotions. Il s'entraînait maintenant à la guilde pour devenir lui aussi assassin. Vokun mit du temps à se remettre de sa blessure et il avait encore le torse entier bandé lorsqu'il rendit visite à Alessandro pour la première fois. Celui-ci se battait avec une épée, ressemblant étrangement à celle que possédait son père quand il avait blessé Vokun. Le gamin ne lui accorda même pas un regard. Il était froid, le regard perdu dans ses mouvements. Il lui rappelait son attitude au même âge. Alessandro lui avait lancé une réplique sanglante que Vokun n'oublia jamais : "Tu aurais dû mourir là-bas. Tu méritais de mourir là-bas".

Vokun prit conscience de tout. Il faisait souffrir cet enfant. Il lui avait volé son enfant comme on lui avait volé la sienne. Il faisait souffrir des gens. La coquille qui le séparait de toutes émotions se fissura. Il souffrait lui aussi.
Il se décida donc à tout lâcher et dévouer sa vie à racheter ses fautes.

Il commença fort. Il allait trahir ses compagnons avant de s'enfuir.
Il se rendit donc à la capitale où siégeait les différentes ambassades dans le but de relever des informations sur la guilde de mercenaires. Il déambula dans les couloirs de l'Aile des Diplomates dans le but de rencontrer Neilïth Saldawel, Ämbar d'Almetia. L'entretien fut très tendu. Vokun eu l'impression que le diplomate jouait avec ses nerfs. Il enchaînait les provocations, le traitant de part et d'autre de bouffon ridicule, et clamant que sa révolte minable n'était sans grand intérêt. Vokun perdit le contrôle de sa colère et faillit à plusieurs reprises sauter sur l'homme, poignards à la main. Mais celui-ci avait beaucoup trop de pouvoirs pour que Vokun se risque à l'attaquer, verbalement ou physiquement. Le jeune homme ne pouvait plus rentrer à la guilde à présent, il ne pouvait pas fuir non plus. Dès que ses compagnons comprendront sa trahison, ils se lanceraient à sa poursuite et l'élimineraient. Neilïth ne pouvait rien faire pour stopper ses ex-compagnons, mais il lui proposa un marché. Récupérer des informations secrètes sur des transactions commerciales entre de grandes familles de l'Empire et devenir un assassin au service d'Almetia, contre la possibilité de pouvoir quitter l'enfer que représentait l'Empire et la Guilde.
Vokun accepta, plutôt il fut obliger d'accepter.

Mais quand il rentra à la Guilde, ses compagnons l'attendaient, armes au poing. Le diplomate les avait prévenu de sa trahison. Vokun sentait la rage émaner d'eux. A cet instant là, il n'y avait plus de "frère" ou de "camarade de guilde". Il y avait juste des assassins surentraînés, et un traître à éliminer.
Vokun se réfugia dans les docks, sachant très bien qu'il ne faisait pas le poids. Il ruminait sa rage contre ce foutu diplomate qui l'avait trahi.
Il n'entendit pas tout de suite la lame qui fendait l'air et se figea dans son dos. Sa respiration fut coupée et il bascula dans l'eau sous la puissance de l'impact. Des étoiles dansaient devant ses yeux alors qu'il s'enfonçait dans les profondeurs, l'eau rougissant autour de lui. Il sombra quelques secondes après.

Quand il se reveilla, Vokun se trouvait sur un bateau en direction des îles du Notorian. Un marin lui expliqua qu'un animae aquatique l'avait récupéré dans l'eau et qu'il devait rencontrer un mage sur une des îles d'Australis.
Ce mage de Chair et de Sang lui forma un nouveau visage et lui donna une nouvelle identité : "Akanak Beornythas", esclave combattant libéré lors d'un raid par des Ailes d'Argent et acheminé vers Almetia.
Le mage l'avertit aussi qu'il devait rencontré son "contact" dans la ville portuaire d'Albertia, à l'ouest d'Almetia dans la région de Naucladia.

Akanak vient de débarquer, un peu perdu, avec comme seuls bagages ses deux sacs et ses armes, bien décidé à mettre de l'ordre dans toute cette histoire.


A propos de vous...



Prenom/Surnom : Flo
Comment avez vous connu le forum ? : En cherchant bien !
D'autres Doubles Comptes (DC) : /
Fréquence de RP ? : Le w-e principalement
Nous autorisez vous à prendre votre perso en tant que Prédef' si vous partez ? : A voir
Code de validation du règlement : Validé (Almetia)
Un petit quelque chose à ajouter ? Nouveau dans le monde des RPG, ne me jeter pas des pierres !! -.-'



[/list]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : anima Féminin
Âge : 18

Nation : Terres d'Eilifth
Clan/Grande Famille : Fondatrice d'une petite tribu dans la jungle
Rang : Sentinelle
Titre : Clergé
Métier : Protectrice d'Eilifth
Organisation Militaire : Les Sentinelles
Localisation : Dans la jungle

Messages : 20

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 19:11

Bienvenue, Bienvenue ... Tribu, je vous souhaite la bienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 19:13

Haha Merci !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Almetia
avatar
Race : humain Féminin
Âge : Morte

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : Weydrin, à présent éteinte
Rang : Déesse protectrice d'Almetia
Titre : Déesse du Commerce et des Richesses
Métier : Répandre la chance et la fortune
Localisation : Quelque part en Almetia

Messages : 252

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 21:21

Bienvenu, charmant Apôtre des Lumières star1
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 21:52

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Codeuse
avatar
Messages : 105

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Ven 19 Aoû - 23:39

Bienvenuuuuu !! 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Sam 20 Aoû - 19:46

Merci Miss Codeuse ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Organisation Militaire : La Chevalerie
Messages : 70

Voir le profil de l'utilisateur http://les-exiles-d-abyndal.forumactif.org/t173-nilahiah-qel-nephtis#527
Re: Akanak Beornythas
posté le Dim 21 Aoû - 13:11

Sois le bienvenu par ici ! Si tu as des questions en matière de rp, n'hésite pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : humain Masculin
Âge : 20

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : /
Rang : Tiers
Titre : /
Métier : Assassin
Localisation : Albertia

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Akanak Beornythas
posté le Dim 21 Aoû - 13:57

Merci de m'aider, c'est cool de ta part ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Akanak Beornythas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés d'Abyndal :: Gestion des Personnages :: Fiches de personnages :: Fiches Validées-