Forum médiéval fantaisie : plus de 10 races jouables, 4 nations en compétition, des clans et des guildes pour pimenter le tout.
 

Partagez | 
 

 Annexe eilifthar VI: Religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ général
avatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Annexe eilifthar VI: Religion
posté le Sam 23 Juil - 22:15

Note Générale



Sur le plan religieux, Eilífth est très difficile à définir. Pour cause, la nature extrêmement ancienne des civilisations elfes et leur éclatement. Nombreux sont les clans qui ont disparus. Nombreux sont ceux qui sont nés aussi il est toujours délicats de parler de Culte au singuliers concernant les Terres des Origines.
De cette façon, seront détaillés quelques rites elfiques mais cette description ne sera pas exhaustive

Le Sud et les Hauts Elfes croient majoritairement en Aton. Les Elfes sauvages et autres habitants du Nord sont plutôt animistes. Les région d'ÆviUpplönd, elles, sont plus souvent organisés autour de cultes divers et variés comprenant souvent plusieurs dieux.

Revenir en haut Aller en bas
PNJ général
avatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Annexe eilifthar VI: Religion
posté le Sam 23 Juil - 22:20


Dernière édition par Voix Céleste le Sam 23 Juil - 22:23, édité 1 fois

Le Culte d'Aton



Aton est une existence récente dans l'histoire du monde. En effet, il n'apparaît qu'au troisième siècle. Il semble être lui-même inspiré d'une divinité des Exilés : Phrèn. Cependant, son culte s'est peu à peu déformé aux mains des Elfes en s'unissant à des des pratiques qui leur était propres et à des revendications religieuses qui commençaient à voir le jour. Ainsi, Aton fut nommé le Disque, en un premier temps, la raison de ce nom est que cette forme est la forme parfaite. Elle désigne parfaitement ce qui doit être. Elle éclaire tout avec la même équité. En ce point, elle n'a strictement rien d'anthropomorphique, elle est au delà de ces considération. Il s'agit de la Pureté suprême. C'est lui qui fait tourner le monde avec cette régularité si absolue qu'elle permet de la calculer.  En un sens, la foi portée en lui le montre comme Perfection désincarné. En effet, le Disque, puisqu'il est la forme parfaite se trouve au sein des idées.

De cette façon, les justes, les bons quittent le monde physique pour se nouer à lui, se fondant dans sa perfection tandis que leurs vices restent sur terre et disparaissent avec leur corps. On notera avec ironie que fidèle d'Aton n'accorde pas d'importance aux cadavres qui sont demeurés dans ce monde. Ils sont cependant bien traités, en général enterrés dans une terre bénie ou dissous par une lumière sacrée parce qu'ils représentent un risque de souillure et de maladie.

On peut aussi remarquer le fait étonnant et unique que seuls ceux qui ont foi dans le Disque peuvent utiliser la magie blanche. Tout autre être voulant s'y risquer, même avec l'aide d'un exilé ne pourrait y parvenir. Ce fait est d'ailleurs souvent montré comme preuve absolue de l'existence d'Aton.
Cette divinité est exclusivement vénéré dans le Sud d'Eilífth, SamlyndisBirta, par la presque totalité des Hauts Elfes et un grand nombre des autres être y résidant. Son culte est divisé entre de plus ou moins grandes églises où la population vient prier dans l'Ouest, et des monastères séparés du monde où les chevaliers viennent apprendre la magie et demander conseil dans l'Est. Les plus hautes instances religieuses sont tenues par des Anges.

Revenir en haut Aller en bas
PNJ général
avatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Annexe eilifthar VI: Religion
posté le Sam 23 Juil - 22:21

L'Animisme sauvage



Cette pensée est sûrement une des plus anciennes au monde si ce n'est pas la plus vieille. En effet, elle semble avoir toujours existé et est si ancrée dans les elfes qu'on en retrouve des traces dans les autres religions des elfes. Cependant, en tant que telle, elle n'est pratiquée que par les elfes sauvages. Sa principale caractéristique est l'absence de divinités. Les elfes sauvages croient en une sorte de toile cosmique, le Wyrd qui nous unirait tous. Chaque action sur une chose a ainsi des répercussions sur d'autres. Tuer quelqu'un, c'est en blesser d'autres. Cependant, tuer est indispensable à la survie. Il faut donc respecter certaines règles afin d'apaiser les esprits et éviter d'être pris en chasse par eux, certains rituels pour garantir la paix du clan.

Dans ce même but de garantir la paix du clan, tous les clans possèdent des shamans, des druides ou des arcanistes. Ces derniers s'assurent de la paix spirituelle du clan. Avant de mourir, il éduque souvent un autre afin de les remplacer et pour que le clan ne soit pas laissé à lui-même. Ces derniers peuvent parfois aussi exercer des fonctions de chef dans certains clans. Outre ce rôle, ces prêtres-sorciers peuvent avoir des devoirs divers allant de l'enseignement des enfants à la guidée de la chasse.

On peut cependant noter le fait que, si les elfes sauvages ne croient pas en des dieux, on peut souvent compter un panel de grands esprits dans leurs folklores dont les formes et les noms changent d'un clan à l'autre. Lorsque l'on demande à un elfe sauvage s'il vénère les esprits, il vous répondra que non, qu'il les craint.

Revenir en haut Aller en bas
PNJ général
avatar
Messages : 309

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Annexe eilifthar VI: Religion
posté le Sam 23 Juil - 22:22

Les Cultes Sylvestres



Ces derniers sont particulièrement divers et liés à des endroits en particulier. Il impliquent la plupart du temps de nombreuses divinités. Les lieux de cultes ne sont souvent que des lieux naturels laissés dans l'état tel que des sources, des bosquets ou des arbres particuliers. Néanmoins, on peut trouver des autels construits, de pierre au de bois dans des zones qui influencés par les Hauts Elfes. Très souvent, il n'y a pas vraiment de prêtres et les histoires se transmettent de génération en génération ou, s'il y en a, ce sont souvent des shamans, des druides ou des arcanistes originaires du lieu-même.

Parmi les cultes connus d'Eilífth, on peut citer celui de la Mère-Terre qui prôné le fait que la Terre sur laquelle nous marchons à une âme et un esprit et qu'il est beaucoup plus puissant que n'importe qui d'autre. Son culte consiste souvent dans la plantation de nouveaux arbres et dans l'aide d'animaux blessés, considérant que tout le monde est son enfant enfant à part égal.

On peut nommer celui du Dieu et de la Déesse qui considère qu'il n'existe que deux divinités au monde aussi indissociables l'un de l'autre que le ciel et la terre. Tous les deux incarnent la fertilité à la leur manière, le Dieu permettant la naissance et la croissance, la Déesse en créant et alimentant. Leur culte vénère l'harmonie et, en tant que tel, il peut parfois être assez dur. Il faut un équilibre à tout. Ainsi, un meurtrier pour se purifier devra donner la vie, tout comme les gens recevant une soudaine prospérité devront faire un sacrifice. L'agréable et le néfaste doivent toujours s'équilibrer afin que l'ordre ne soit pas rompu. C'est dans cet objectif absolu que la mort vient que cueillir tout le monde, pour contrebalancer les chances de la vie.

Parmi ce nombre incalculable de culte, on pourra aussi parler de celui de leurs ancêtres. Nombreux sont les elfes à entretenir des libations pour les ancêtres ou pour des figures célèbres du passé telle que la Reine d'Ár. On pourra finalement citer comme dernière divinité de cette liste non-exhaustive la dangereuse déesse des drows dont le culte existe aussi à Eilífth.

Revenir en haut Aller en bas
 
Annexe eilifthar VI: Religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés d'Abyndal :: Règles & Contexte :: Contexte :: Contexte Détaillé :: Eilífth en détails-