Forum médiéval fantaisie : plus de 10 races jouables, 4 nations en compétition, des clans et des guildes pour pimenter le tout.
 

Partagez | 
 

 Irelia Mithil'Dha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar

Irelia Mithil'Dha
posté le Sam 7 Mai - 12:15


Dernière édition par Irelia Mithil'Dha le Ven 15 Juil - 23:20, édité 9 fois


MITHIL' DHA Irelia


Surnoms : //
Âge : 301 ans (36 ans d'apparence)
Race : Vampire
Sexe : Femme
Nation/Errant : Almetia
Clan/Grande Famille : Mithil'Dha
Rang/Classe sociale : Prime Noblesse
Titre : Primarch de la famille Mithil'Dha
Métier : Responsable de la guilde du Commerce Maritime d'Almetia
Guilde : guilde du Commerce Maritime d'Almetia
Artiste avatar : HELMUTTT de deviant'art


Physique

Un visage, qui semble taillé à coup de serpe, sur lequel se découpe yeux, nez et lèvres. Les yeux sont d'un bleu si clair qu'ils en paraîtraient blanc, ce qui donne au regard un aspect envoûtant, le nez est droit et les lèvres sont minces et pâles. Un minois plutôt agréable si l'on excepte la mâchoire carrée qui alourdit l'ensemble. Le dît minois est encadré par une épaisse tignasse de cheveux blonds, qui retombent en une cascade doré sur des épaules plus larges que d'ordinaire. Car assurément, la silhouette de grande taille que surmonte le visage précédemment décrit, bien que féminine comme le prouve sa poitrine généreusement développé, en impose de par sa stature ; et l'on sent derrière les bras et les jambes musclées, les années de dur labeur qui conduisent à sculpter le corps de la sorte.
Voilà, en substance, ce à quoi ressemblait Irelia Mithil'Dha il y a 225 ans, à l'époque ou le soleil ne lui était pas encore si insupportable, et le goût du sang, si agréable.
Depuis, son teint s'est fait blafard, presque cadavérique ; l'éclat si chaleureux de sa chevelure a palît, et tirent maintenant vers le blond platine. Le bleu de ses yeux, si captivant, a laissé place à un rouge, plus agressif. Le visage s'est aminci, les traits se sont adoucis. La silhouette a embellit, acquérant la grâce féline et l'élégance qui lui faisait autrefois défaut. Les muscles, si bien dessinés, si peu séduisants, ont fondu, disparaissant sous la peau à présent exempt d'imperfections, alors que parallèlement, jamais Irelia ne fut aussi forte et rapide que depuis sa transformation
Aujourd'hui plus belle que la plupart des humaines, Irelia ne peut cependant être considéré comme une beauté au sein de sa race
Caractère

Assurance. S'il est bien un mot qui puisse désigner Irelia, c'est bien celui-ci. Sûre de ses choix, sûre de ses actes, elle ne revient jamais en arrière. A quoi bon puisqu'elle sait avoir emprunté le bon chemin ; quant aux mauvaise langue qui la qualifieraient d'entêté, elle ne fait pas grand cas de leur opinion. Femme de caractère, femme d'affaire, il n'est pas non plus dans ses habitudes de courber l'échine. Vampire de son état, Mithil'Da de lignage, elle inspire davantage le respect qu'elle n'en ressent, davantage la crainte qu'elle n'en éprouve ; aussi, jamais ne plie t-elle.
Jamais ne plie t-elle. Et pourtant elle ne rompt pas pour autant. Un sang froid exemplaire : tel est l'un de ses attributs majeurs. Elle est de ces gens qui ne vacillent pas, pas même un instant ; de ces gens dont le calme semble être à toute épreuve. Pas une larme n'a coulé sur ses joues depuis l'âge de 11 ans, pas un mot plus haut que l'autre n'a franchit ses lèvres depuis bien longtemps.
Cela étant dit, si les fois où elle a haussé le ton au cours de sa vie se comptent sur les doigts d'une unique main c'est également parce qu'elle n'en a guère eu besoin. Il y a quelque chose dans le regard d'Irelia, un détail dans sa voix, un rien dans sa gestuelle, qui pousse les gens à l'écouter et, la plupart du temps, à adhérer à ses propos. Elle est douée de ce don que l'on nomme charisme, ce don qui lui permet de capter l'attention, de captiver, que dis-je ? De convaincre son auditoire. Une capacité assurément bien utile dans les affaires, et de cela Irelia est bien consciente.

L'ambition. Défaut ou qualité ? Vice ou vertu ? Quoiqu'il en soit, voici un énième trait de caractère dont la vampiresse se trouve doté. Ambition d'agrandir l'empire familial, d'enrichir ses membres ou encore de s'élever dans la hierarchie d'Almetia. Il s'agit toutefois d'une ambition on ne peut plus saine, qui la pousse à donner à tout instant le meilleur de ses capacités. Allié à son implacable volonté, une semblable caractéristique en peut qu'être un atout de taille.
Il me faut aussi souligner qu'Irelia accorde énormément d'importance à la notion de liens familiaux. La prospérité de sa famille, d'adoption mais famille tout de même, passe avant et au-dessus de tout, de même que le bien-être de ses membres, et ce quelqu'en soit les conséquences
Il est également sage de ne pas oublier qu'Irelia porte le nom de Mithil'Dha, un nom qu'elle ne démérite pas puisqu'elle se trouve dotée de la plupart des qualités inhérentes à cette famille. Elle est une personne intègre aux yeux de laquelle les règles et les lois furent édictées pour être respectées ; d'un naturel compatissant, il n'est pas encore né celui qui pourra l'accuser, à raison, d'avoir fermé les yeux sur la souffrance d'autrui ; enfin, femme de parole, elle n'est généralement pas la première à se parjurer. Plus haut je vous disais que l'Assurance était son maître mot ; en voilà un second : droiture
Finalement, lors de sa transformation, Irelia est devenue, en même temps que vampire, une dame de la haute noblesse et a ainsi dû, et sû, apprendre à vivre dans ces nids à vipères que sont les hautes-sphères de la société. Elle a appris à démêler d'un simple coup d'oeil les complots et les alliances, appris à aiguiser sa langue pour qu'elle forme les mots à la manière d'un politicien, et elle sait désormais intriguer avec autant de patience et de prudence que n'importe quel serpent


Alignement

Importance 1 : Le Groupe
Importance 2 : La Nation
Importance 3 : L'intérêt propre
Importance 4 : Le Bien
Importance 5 : Le Culte
Importance 6 : La Nature

Facultés

Magie & Principaux Sorts :
Domaine :Magie Élémentaire - Eau
Niveau : Moyen

    La maîtrise de l'eau d'Irelia fut essentiellement développée dans le but de faciliter les déplacements commerciaux de ses navires. Aussi, a t-elle appris à manipuler et à détourner les courants marins, à apaiser, ou au contraire à déchaîner, les eaux sur un rayon d'une centaine de mètres et à guérir les blessures les plus bénines grâce à elles


Domaine : Magie Élémentaire - Air
Niveau : Moyen

    Dans la même optique que la manipulation de l'eau, celle de l'air revêt avant tout un aspect pratique. Irelia est ainsi en mesure de réveiller et de contrôler les vents qui gonfleront ses voiles, et de pressentir l'arrivé de tempêtes ou de tout autres changements climatiques soudains


Style de Combat : Combat rapproché
Armes : un simple poignard qu'elle dissimule dans sa botte gauche. Juste au cas où.
Equipements & Propriétés :
En tant que Primarch de sa famille, elle possède plus ou moins le luxueux manoir qu'occupent les Mithil'Dha à Albertia, de même que les appartements mis à leur disposition à la capitale. De plus, elle est toujours propriétaire de la maison qu'elle occupait durant sa vie humaine, à Port-Renän

Elle est également détentrice d'un certain nombre de bateaux qu'elle utilise pour l'importation et l'exportation de denrées de valeur
Particularités

Points Forts :

  • Charismatique
  • Déterminée
  • Membre de la famille Mithil'Dha
  • Avantages physique et magique lié à sa condition de vampire


Points Faibles :

  • Ambitieuse
  • Entêtée
  • Prête à tout pour sa famille d'adoption
  • Désavantages physique et magique lié à sa condition de vampire



Liens

Famille & Parenté : Quelques lointains descendant de sang avec lesquels elle n'a aucun contact. Hormis cela, les autres Mithil'Dha qui compose sa famille d'adoption
Camarades de Guilde :Nombreux, mais son rang l'empêche de nouer avec eux autres qu'une relation purement professionnelle
Amis : Quelques-uns. Principalement d'autres Mithil'Dha
Ennemis : On n'accède pas à la position qui est la sienne sans s'attirer les foudres de nombreuses personnes
Amants : Quelques-un
Familiers : Aucun
Croyance : Le panthéon d'Almetia


Histoire

Almetia, Nation des Lumières, terre de tolérance et de prospérité à l'économie florissante, se voit composée de multiples provinces. L'une d'entre elle, Naucladia, abrite en son sein la bourgade de Port-Renän. C'est en cette petite ville qu'un nourrisson ouvrit les yeux pour la première fois. C'est ici également que le nourrisson, devenue fillette aux cheveux blonds comme le blé, balbutia ses premiers mots et fit ses premiers pas hésitants. Progéniture chérie d'un petit exportateur de vin et d'une couturière de talent, l'enfant gagna en âge sans que le besoin ne devienne pour elle davantage qu'une lointaine connaissance. De la mère elle avait le prénom, Irelia, du père lui venait le nom, Meleas. La profession de la mère ne lui disant trop rien, rapidement les gens prirent l'habitude de voir la petite Irelia gambader gaiement dans le port derrière le père. Le sourire affectueux des matelots, les embruns sur son visage et la fierté qu'elle lisait dans les yeux de son géniteur lorsque qu'elle parvenait à soulever un baril particulièrement lourd devinrent bientôt le quotidien de cette fillette. Ce fut donc tout naturellement que, vêtue de pantalons et de bottes plutôt que de robes et d'élégantes chausses, Irelia commença à seconder son père dès qu'elle fut en âge de le faire. L'administration était laissée au paternel et, elle, avait la charge de mener transactions commerciales en direction des autres provinces d'Almetia.
Ah que cela lui était agréable de fendre le territoire de Melwa, portée par les vents, la cale débordante tantôt de vin, tantôt d'or.

C'est durant l'un de ces voyages qu'elle rencontra cet homme. Son nom ? Elle l'a oublié, l'état d'ivresse dans lequel elle se trouvait ce soir là y aidant probablement. Elle se souvient en revanche du teint pale, des cheveux d'or et des prunelles vertes. Elle se souvient également de la nuit dépourvue d'engagement qu'ils partagèrent, et enfin elle se souvient de la colère de ses parents lorsque, rentrée à la demeure familiale, son ventre commença à s'arrondir.
La grossesse fut une expérience … désagréable, la jeune femme ne pouvant s'empécher de considérer la vie qui grandissait en elle comme une sorte de parasite qui s'ingéniait à pomper ses forces. Une ou deux fois elle se surprit à le maudire en silence lorsque, le dos courbé, elle régurgitait au sol le contenu de son précédent repas. Et elle en vient à le haïr définitivement lorsque les premières douleurs de l'accouchement lui arrachèrent des cris de souffrances. Combien de temps fallut-il pour que la colère et la rancune soient balayées d'un revers de la main par l'amour féroce qu'une mère accorde à sa descendance ? Probablement guère plus de quelques secondes à partir du moment ou le frêle corps, chaud et nu, se pressa pour la première fois contre son giron. Le petit était un garçon : elle le nomma Araën.

La même année, l'Hiver fut rude, davantage que depuis bien longtemps. La maladie se répandit dans la ville, fauchant sans distinction homme, femme et enfant. Naturellement, le père d'Irelia, vieux déjà, qui s'en allait chaque jour travaillé au port qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente ne fut pas épargné. Il dépérit un temps, fiévreux et toussant, frissonnant sous des couvertures qui ne parvenaient pas à le réchauffer. Il lutta vaillamment durant plusieurs jours, mais la mort finit par le prendre une nuit

Lorsque les larmes furent séchées, c'est à Irelia que revint la tâche d'assurer l'avenir de l'affaire familiale. Plus jeune, plus dynamique, plus encline au changement que ne l'était son prédécesseur, l'entreprise ne tarda pas à prospérer sous sa gérance. Autrefois limitées à Almetia, les exportations furent étendues aux archipels environnants et aux lointaines terres d'Eilifth et de l'Empire. Et lorsque la guilde du commerce maritime d'Almetia, que son géniteur s'était toujours refusé à intégrer au nom de son indépendance, la contacta, la jeune femme ne tergiversa guère avant de se joindre à eux, devinant les bénéfices qui pourraient en découler. Ainsi, la famille Meleas s'enrichit encore davantage.

Quelques années passèrent ainsi, dans un bonheur relatif. Irelia et sa mère vieillirent, les affaires se développèrent, le nombre de bateau de la famille doubla, le petit Araën grandit et, fait du même bois que sa génitrice au même âge, les gens prirent l'habitude de voir le garçonnet gambader gaiement dans le port, derrière sa mère

Mais voilà qu'un jour survint un fait étrange. Faisant le point sur les revenus, les bénéfices et les dépenses des transactions de cette saison, Irelia décela dans ses finances une … incohérence. C'était infime, vraiment, si insignifiant qu'elle aurait facilement pu passer à côté. Mais cela n'avait pas été le cas. Intriguée, la commerçante mena l'enquête, rouvrant les vieux livres de comptes des années passées, interrogeant ses marins, comptant et recomptant, jonglant avec des chiffres qui s'obstinaient à ne pas coller. Il pouvait simplement s'agir d'une erreur, mais son instinct lui murmurait autre chose. Quelques jours de réflexion et de prospections finirent par lui souffler la vérité au coin de l'oreille.

Le Finraël, l'un de ses navires, avait comme capitaine un homme nommé Emerick Vargas. Ce dernier étant responsable, intelligent et travailleurs, Irelia lui avait confié la charge de gérer les exportations en direction de l'Empire D. Or Emerick, et donc le Finraël, semblait s'être trouvé impliqué, et ce à de multiple reprise, dans des affaires officieuses impliquant quelques hautes-instances du marché noir d'Almetia, des dignitaires de l'Empire et l'enlèvement et le trafic de citoyens de la Nation.

Folle de rage qu'un homme en qui elle avait une relative confiance ose la trahir de la sorte, Irelia confronta le principal interessé le jour même où elle eu vent de l'affaire, désirant être armée de certitudes plutôt que de soupçons. Face au jeune homme, la commerçante ne perdit guère de temps en subtilités et exposa calmement les faits suivants: Emerick pouvait garder le silence et, en ce cas, Irelia s'en irait de suite présenter au bureau de relai du gouvernement de Port-Renän les éléments incriminants Emerick qu'elle avait recueuillit, ou bien il pouvait avouer et lui livrer toute information concernant le trafic dont il disposait. elle attendrait alors le lendemain avant d'en référer à qui de droit, laissant ainsi au jeune homme le temps de quitter la ville. Un marché équitable auquel se plia finalement sagement le marin, clairvoyant

Il s'avéra cependant qu'au lever du jour suivant, le petit Araën découvrit sur le pas de la porte, un cadavre. Cadavre que sa mère n'eut aucun mal à identifier comme celui d'Emerick, en dépit des terribles cicatrices qui ornaient le visage, rendu blafard par la mort. Cicatrices qui, après un rapide examen semblaient étrangement agencées, comme si l'auteur des balafres avait tenté de graver sur la peau de sa victime des lettres, lettres paraissant avoir pour dessein de former un unique mot : “silence”

Araën se mit à hurler et à pleurer ; Irelia resta immobile, sans qu'aucun son ne s'échappe de ses lèvres closent. Le pauvre Emerick devait avoir quémander l'aide de ses acolytes pour quitter la région, et ces derniers, estimant que le jeune marin en leur était plus d'aucune utilité, avait probablement choisis d'en faire un exemple. Un exemple ? Une menace plutôt. Qui lui était destiné à elle. De toute évidence, on ne voulait pas qu'elle parle, et on était près à faire des choses terribles pour l'en empêcher. 

Aussi ne parla t-elle pas. Oh pas par lâcheté, mais qu'aurait-elle pu faire ? N'avait-elle pas un fils et une mère âgée ? N'était-il pas de sa responsabilité de veiller sur eux ? Cette responsabilité ne supplentait-elle pas un quelconque devoir de citoyen ? Peut-être que oui, peut-être que non ; c'est en tout cas ainsi qu'elle décida de voir les choses. Elle ne parla pas lorsque les soldats du bureau de relais vinrent frapper à sa porte en quête d'explication. Elle ne parla pas quand ses marins commencèrent à la dévisager du coin de l'oeil, soupçonneux. Et elle ne parla pas non plus lorsqu'une nuit le Finraël prit mystérieusement feu. Probablement un deuxième avertissement au cas ou le premier n'aurait pas été assez clair. Ou bien quelqu'un cherchait à faire disparaître des preuves. Elle ne chercha pas à savoir. Et elle s'en voulut pour cela. Mais qu'aurait-elle pu faire ?

Quelques jours après l'incendie, un homme vint la trouver de nuit dans le bureau qu'elle occupait près du port. Comprenez homme dans le sens masculin du terme, car assurément la personne qui se tenait devant elle n'avait rien de l'humain et tout du vampire. Peau pâle, oreilles effilées et yeux sanglants. Cet homme amenait avec lui une étrange proposition. Si Irelia l'informait de tout ce qu'elle savait au sujet des actions du marché noir, il s'arrangerait pour garantir sa sécurité ainsi que celle de sa famille. Sa mère et son fils seraient emmenés loin de Port-Renän et l'on veillerait à ce qu'ils vivent loin du besoin pour le restant de leurs jours. Quant à elle, elle devrait accepter de renoncer à sa condition humaine et de devenir un vampire. Si la transformation était un succès, elle rejoindrait alors le clan vampirique des Mithil'Dha, auquel appartenait son interlocuteur. On lui enseignerait les choses de la haute société, et des moyens considérables seraient mis à sa disposition pour lui permettre de développer ses affaires et de gravir les échelons de la guilde du commerce maritime ; et si la transformation échouait, eh bien … au moins sa famille serait elle en sécurité

En retour, lui expliqua t-il avec un sourire contrit, les Mithil'Dha acquierraient des éléments compromettants contre certaines têtes du marché noir, éléments qui leur seraient précieux pour lutter activement contre ce réseau, et ainsi changer le regard hostile que l'opinion publique portait actuellement sur les clans vampiriques d'Almetia, si modérés soit-il. De plus, il était dans leurs projets depuis une petite décennie, de rallier à eux certains membres prometteurs de la guilde du commerce maritime, appelés à rapidement gagner en importance au sein de celle-ci. Des gens comme elle, à vrai dire. Le clan les feraient profiter de leurs moyens afin de favoriser encore davantage leur développement. De fait, d'ici quelques demi-douzaines d'années, les Mithil'Dha devraient avoir la main mise sur la guilde, ce qui les conduirait à terme à devenir l'un des piliers économiques du pays, pour finalement leur ouvrir les portes de la Prime Noblesse
Irelia pouvait décliner l'offre, naturellement. Elle pouvait congédier le vampire et oublié cette conversation nocturne, tenu à la lueur d'une chandelle ; son humanité serait sauve, et nul n'emporterait son fils loin d'elle. Elle pouvait le faire. Mais cela impliquait de se taire à nouveau. Et alors qu'elle garderait le silence, combien d'hommes et de femmes enchaineraient-on de force dans la cale étroite d'un navire voguant en direction des terres de l'Empire ? Et d'ailleurs combien de temps se satisferait-on de son silence ? Pourquoi prendrait-on le risque de la laisser vivante, libre de divulguer les informations dont elle disposait, lorsqu'on pouvait tout simplement la supprimer de l'équation ? Sa vie, sa survie, et celle de sa famille ne dépendait que du bon vouloir d'hommes qu'elle ne connaissait même pas. Et cela ne lui plaisait pas

Le vampire la laissa ainsi, pesant le pour et le contre, débattant avec elle-même. Il quitta la pièce, ses pas ne produisant pas le moindre bruit sur le plancher grinçant. Dans l'embrasure de la porte, se retournant à demi, il l'informa qu'il réapparaîtrait d'ici trois jours, en quête d'une réponse

*     *     *

Durant longtemps, Irelia s'est demandée si le choix qu'elle fit à l'époque, fut le bon. Longtemps le souvenir des larmes et des cris d'Araën lorsqu'on l'emmena au loin resta ancré en elle, douloureux. Il lui arrive d'y repenser encore aujourd'hui, mais les traits et le timbre de la voix de l'enfant ont peu à peu été effacés par l'oubli. Aussi ne souffre t-elle plus. Ou si peu. S'est-il marié ? Oui, cela elle le sait pour avoir quelquefois cédé à la tentation de l'observer de loin. Toujours de loin. Il lui aurait été insupportable de lire ne serait-ce que la plus infime trace de dégoût sur le visage de son fils, si elle s'était présentée face à lui. Il a eu des enfants, cela aussi elle le sait. Deux filles, qui eurent également des descendant, qui eux-mêmes procréèrent à leur tour. En 265 ans de vampirisme, combien de membre de son ancienne famille a t-elle vu naître, grandir, vieillir, décliner puis mourir ? Beaucoup. 265 ans c'est long

Mais désormais le doute l'a quitté. Peut-être a t-elle fait ce qui devait être fait, peut-être pas. Qu'importe ? L'essentiel c'est qu'elle l'ai fait ; et ce qui est fait est fait. Sa vie humaine est révolue, les regrets l'ont quitté. D'autant qu'être vampire, et Mithil'Dha de surcoît, n'est pas dénué de charmes après tout, en dépit des contraintes qui en découlent. Irelia Meleas exportait le sang de la terre, gérait d'une main de fer ses 5 navires et se complaisait dans la bourgeoisie. Irelia Mithil'Dha, primarch de sa famille et troisième fortune d'Almetia est l'une des personnes les plus influente du pays. Elle se voit ouvrir les portes des plus grands palais de la Nation, gère d'une main de fer les quelques centaines de navires que comporte la guilde du commerce maritime et n'a plus guère de compte à rendre à d'autres qu'elle même

Il existe des vies plus déplaisantes, assurément


A propos de vous...



Prenom/Surnom : //
Comment avez vous connu le forum ? : via le référencement de forumactif o/
D'autres Doubles Comptes (DC) : pas pour le moment
Fréquence de RP ? : tout les jours a priori
Nous autorisez vous à prendre votre perso en tant que Prédef' si vous partez ? : Ouaip !
Code de validation du règlement : Validée (Almetia)
Un petit quelque chose à ajouter ? //


Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Eilífth et D'
avatar
Nation : Terres d'Eilifth
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Mer 8 Juin - 17:55

Bonjour, j'ai fait quelques ajouts à la fiche de présentation.
Tu permets que je fasse les ajouts de code sur ta fiche ou tu préfères le faire toi-même ? (de toutes façons, tu devras passer sur la fiche modèle car c'est là que se trouvent les aides de remplissage)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Dim 10 Juil - 11:22

Bonjour !
Bon. Je n'ai absolument aucune excuse pour avoir littéralement abandonné ce forum aussi longtemps. N'hésitez pas à me jeter des pierres.
Mais je suis de retour avec la ferme ferme ferme intention de terminer cette fiche et, une fois validé, de me consacrer pleinement au forum. Promis Embarassed
Vraiment désolé ça ne se reproduira pas Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Codeuse
avatar
Messages : 105

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Dim 10 Juil - 14:40

Bon retour parmi nous !! (le forum est plutôt calme pendant les vacances ^^)
On attend la suite de ta fiche avec impatience alors !! =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Mar 12 Juil - 19:20

Présentation terminée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Eilífth et D'
avatar
Nation : Terres d'Eilifth
Messages : 271

Voir le profil de l'utilisateur
Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Mer 13 Juil - 9:00

Bonjour,
C'est une fiche agréable à lire assurément. Cependant, je ne suis pas responsable d'Almetia et te laisse au bon soin de ta déesse quand elle reviendra.


Revenir en haut Aller en bas
Responsable d'Almetia
avatar
Race : humain Féminin
Âge : Morte

Nation : Nation d'Almetia
Clan/Grande Famille : Weydrin, à présent éteinte
Rang : Déesse protectrice d'Almetia
Titre : Déesse du Commerce et des Richesses
Métier : Répandre la chance et la fortune
Localisation : Quelque part en Almetia

Messages : 250
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Irelia Mithil'Dha
posté le Ven 15 Juil - 20:51

Ma foi très bien écrit, une histoire bien ficelée et engageante à lire.
Met juste l'avatar sur la fiche, et je te valide =D !
Revenir en haut Aller en bas
 
Irelia Mithil'Dha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Exilés d'Abyndal :: Gestion des Personnages :: Fiches de personnages :: Fiches Validées-